« La Morte amoureuse » Théophile Gauthier

Lecture-spectacle avec Michel Boy et Élodie Cottin

 » Voilà, frère, une histoire de ma jeunesse, ne regardez jamais une femme, et marchez toujours les yeux fixés en terre, car, si chastes et si calmes que vous soyez, il suffit d’une minute pour vous faire perdre l’éternité.  »

Littérature de rez-de-chaussée, « La Morte amoureuse » fut, au XIXe siècle, accueillie comme un roman populaire : intrigue pleine de rebondissements, histoire d’amour impossible, vampires et exorcisme.

Ouvrez ce livre : vous ne le refermez pas avant d’en être arrivé à la dernière page où vous vous endormirez, lumière allumée et délicieusement terrifié, non sans avoir vérifier que la porte de votre chambre est bien hermétiquement close.