en 2008

Les expositions et ateliers

Du 27 septembre au 29 novembre 2008

Nuit&Jour” Installation sonore et expo photographique avec les promeneurs de juillet du Cafégem avec la collaboration artistique de Laurence Bastin et Simone Christ, prise de son, composition musicale : Rémi Letournelle, Charley Vecten …Voir plus…

Du 15 juillet au 15 septembre 2008

Voyages autour de ma chambre” Exposition des peintures de Sandrine Giot …Voir plus…

Du 27 juin au 15 septembre 2008

Morphose” Exposition des peintures de Laurent Hélie …Voir plus…

Du 15 mars au 30 mai 2008

Le moment de création de Benoît” “Assonances Dissonances”
Exposition peintures – mobiles – bobines de Benoît Spriet …Voir plus…

Les spectacles

Vendredi 14 novembre 2008 à 18 h

Un autre monde
théâtre amateur Cernay Europe Compagnie Crocs en scène

Vendredi 6 juin 2008 à 20 h

Il convivio dell palazzo
Mise en scène Elodie Cottin

Jeudi 5 juin 2008 à 18 h

Opera Soppio” (fragments urbains)
par les danseurs de la Cie Icosaèdre

Mardi 29 avril 2008 à 18 h 30

La conjuration de la fourchette
d’Edwige B par Elodie Cottin

Samedi 26 avril 2008 à partir de 18 h 30

Allusions, illusions
soirée cabaret Allusion apéritive, repas allusif et spectacle d’illusions

Vendredi 18 janvier 2008 à 18 h 30

Concert avec les Maracasse-pieds (chansons)

Les lectures

Le 5 décembre 2008

La leçon de musique” Pascal Quignard

31 octobre 2008

Françoise Jimenez lit “Lettres à ma fille” de Calamity Jane …Voir plus…

20 juin 2008

Elodie Cottin lit les pages d’un “Bestiaire fabuleux

« Le croiras-tu, Ariane ? » dit Thésée,
« Le Minotaure s’est à peine défendu… »
Jorge Luis Borges, l’Aleph, 1949

30 mai 2008

Gisèle Torterolo et Elena Abascal lisent Rodrigo Garcia

Si je n’arrive pas à fermer l’œil de la nuit, bordel, autant que ce soit à cause d’un tableau de Goyave et non à cause d’une bagnole que je ne peux pas me payer ni parce que j’ai bouffé de la viande froide en conserve et que j’en suis malade. Ni parce que je m’y suis encore pris trop tard pour les soldes et que j’ai raté le moins cher du pire alors qu’on a pas les moyens d’acheter autre chose.

25 avril 2008

Vincent Parot lit Jean Genet “L’atelier de Giacometti

Je dis à Giacometti :
MOI – Il faut avoir le cœur bien accroché pour garder une de vos statues chez soi.
LUI – Pourquoi ?
J’hésite à répondre. Ma phrase va le faire se foutre de moi.
MOI – Une de vos statues dans une chambre, et la chambre du temple.
Il paraît un peu déconcerté.
LUI – Vous croyez que c’est bien ?
MOI – Je ne sais pas. Et vous, vous croyez que c’est bien ?

28 février 2008

Fabien Joubert lit Jean-Marie Le Sidaner, accompagné par W. Lipp

Aller de café en café, de square en square.
Laisser partout des ménages adressés à des gens mal définis :
» Femmes – cheveux châtains – portrait imperméable – «
Ou « Homme à lunettes – genre comptable – « .
Les confier à des barmen, des vieillards en balade.
Effectuer un assez long circuit.
Repasser voir s’il y a des réponses.
Quelquefois peut-être à la question :
» Me direz-vous qui vous êtes ?  » : une adresse ou un objet :
peigne, médaille, tient lieu de réponse.

26 janvier 2008

Elodie Cottin lit Théophile Gautier