Gem-box : Juke-box perso et vidéo

Les imprévus visibles
Exposition de photographies – 25 tirages en couleur de Lyric Zec

Gem-box : Juke-box perso et vidéo

Le principe est le suivant : durant deux semaines, je vivrais au rythme du Cafégem et de ses adhérents. Deux semaines durant lesquelles nous apprendrons eux et moi à nous connaître, à échanger. Deux semaines aussi durant lesquelles chaque adhérent devra choisir un morceau de musique à son goût — voire son préféré — et une scène de la vie quotidienne associée à l’écoute de ce morceau. De ces deux choix résultera la réalisation du clip vidéo du morceau choisi, clip dont la trame scénaristique s’appuiera sur la scène de vie associée. Les captations vidéo se feront selon la convenance de chaque adhérent, que ce soit sur le lieu de la captation ou de toute autre modalité.

aGembox_recto-b5a88Comme dans presque tous les cafés, il y a souvent de la musique, au Cafégem. Comme dans presque tous les cafés, on s’y plaint souvent du volume sonore de la chaîne hi-fi. Et comme dans presque tous les cafés, on y critique souvent les goûts de la personne en charge de la programmation musicale. Mais contrairement à la plupart des cafés, au Cafégem, quelqu’un finit toujours par se lever, arrêter brutalement le disque en cours d’écoute, s’auto désigner nouveau responsable de la programmation musicale, et de lancer « de la bonne musique ». Jusqu’à ce qu’un autre quelqu’un critique le niveau sonore, puis le mauvais goût de la programmation musicale, et finisse à son tour par se lever pour aller changer de disque.

La musique, dans le rapport intime et individualisé qu’entretiennent avec elle les adhérents, a une place centrale au Cafégem. De ce constat m’est venue l’idée de proposer la création d’un appareil que l’on trouvait autrefois dans presque tous les cafés : un juke-box. Mais un juke-box unique, à l’image du Cafégem et des personnes qui le font vivre. Un gem-box.

La réalisation des vidéos sera la plus brute possible, l’intérêt étant ici ce qui se joue humainement à l’intérieur du cadre de l’image, non la démonstration d’une quelconque virtuosité technique. Chaque scène sera donc un plan séquence de la durée du morceau, filmé en plan fixe, sans lumière artificielle autre que celle présente sur le lieu choisi.

Le gem-box sera composé d’un écran plat, d’un pc, de haut-parleurs et d’un track-ball. Excepté le track-ball, tout le matériel sera de récupération pour des raisons évidentes de coût. Son utilisation sera des plus simples : pour lancer une vidéo musicale, il suffira de parcourir la liste des morceaux affichée à l’écran et de cliquer sur l’icône correspondante au morceau de son choix à l’aide du track-ball. La vidéo s’affichera alors à l’écran, le son s’échappera des hauts-parleurs. L’utilisateur sera renvoyé automatiquement à la liste des morceaux une fois la vidéo sélectionnée achevée.

La création du boîtier du gem-box sera confié à la plasticienne Clémentine Treu dont l’univers à la fois sensible, acidulé et emprunt de nostalgie me semblait tout désigné.

Benjamin Duval, metteur en scène

Share Button

Laisser un commentaire